Une société qui possède plus de cinq véhicules a l’opportunité de souscrire un contrat de flotte. Le chef d’entreprise obtient alors une assurance auto unique, qui couvre l’ensemble des véhicules professionnels quel que soit leur caractéristiques (camions, camionnettes, voitures de fonction, engins de chantier, etc.).

 

Il bénéficie également d’une garantie sur sa responsabilité civile personnelle pour la totalité de son parc automobile, évitant dès lors tout doublon de garanties. De plus, la prime d’assurance est réévaluée à chaque entrée et sortie de véhicule dans le contrat, ou dès la survenue d’un sinistre. De ce fait, aucun bonus-malus n’y est inclus.

Pour pouvoir profiter de l’assurance flotte d’année en année, le souscripteur doit simplement déclarer les véhicules qu’il souhaite rattacher au contrat. Libre à lui d’en retirer sans être contraint de modifier l’accord.

 

 

Assurance flotte automobile

Une entreprise équipée de plusieurs véhicules a tout intérêt à contracter une assurance flotte automobile, non seulement pour garantir la pérennité de son activité mais aussi pour bénéficier de réels avantages.

 

Une police unique

 

Une assurance automobile est nécessaire pour couvrir les dommages provoqués par le véhicule assuré à des tiers, le protéger ainsi que ses occupants et la marchandise transportée en cas d’accident. Une société possédant au moins cinq véhicules a la possibilité d’opter pour une assurance flotte afin d’assurer son parc automobile au complet, sans oublier ses conducteurs et les passagers.

L’avantage est de réaliser des économies sur le montant des cotisations et de gagner non seulement du temps, mais aussi de la clarté en évitant de multiplier les contrats.

Ce type d’assurance peut concerner tous les véhicules terrestres à moteur, qu’ils soient lourds ou légers tels que :

  •  les voitures de tourisme ;
  • les véhicules utilitaires ;
  •  les camions ;
  •  les engins de chantier ;
  •  les bus ;
  •  les scooters ;
  •  les motos ;
  •  les semi-remorques ;
  •  les remorques.

 

Dans le cadre d’un contrat fermé, l’effectif et les caractéristiques de chaque véhicule sont clairement déterminés. Si l’entreprise investit dans une nouvelle automobile, il lui suffit de la déclarer à la compagnie d’assurance, qui augmentera alors la cotisation en conséquence. Concernant plutôt les grosses flottes au-delà de 50 automobiles, un contrat ouvert laisse libre cours au chef d’entreprise d’y intégrer les véhicules de son choix, sans préciser le nombre et les spécificités.

 

Des garanties adaptées

 

Ce type de formule bien spécifique permet de profiter d’un large éventail de garanties, afin de bénéficier d’une couverture étendue correspondant en tout point aux particularité de chaque activité professionnelle :

  • • accident ;
  • • bris de glace ;
  • • vol ;
  • • panne ;
  • • incendie ;
  • • attentats et actes de terrorisme ;
  • • événements climatiques ;
  • • catastrophes naturelles ;
  • • etc.

Quoi qu’il en soit, la garantie des dommages corporels du conducteur victime d’un accident est systématiquement incluse, ce qui signifie que l’assureur financera les frais médicaux.

De même, un préjudice subi par les tiers engageant la responsabilité civile du professionnel peut être pris en charge au titre de l’assurance flotte. Ainsi, celui-ci est couvert dès l’instant où le véhicule est impliqué dans un accident de la route et qu’il a occasionné des blessures à autrui ou endommagé d’autres automobiles.

Le contrat agit également lors de dommage corporels ou matériels causés par l’usage d’un engin de chantier chez le client. Des garanties optionnelles peuvent être intégrées au contrat pour un maximum de confort, comme l’indemnisation des avaries des marchandises transportées ou leur disparition à la suite d’un vol, le paiement des frais de réparation lors d’une panne mécanique, l’assistance sans franchise kilométrique, etc.

Enfin, l’assureur peut garantir la défense du professionnel devant les tribunaux répressifs en cas de poursuites pénales.

 

L’absence de bonus-malus

 

L’assurance multi-automobiles n’applique pas de coefficient réduction majoration, plus communément appelé bonus-malus. En contrepartie, la compagnie d’assurance établira un rapport « sinistres à prime » lors de l’échéance annuelle du contrat, de façon à recalculer la cotisation pour l’année suivante. Read more about solar panel installation san diego.

En effet, les éventuels dommages du parc automobile doivent être déclarés à l’assureur, qui les mentionne ensuite dans le fichier national de l’AGIRA, soit l’Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance.

Puisque le système de bonus-malus n’existe pas dans l’assurance flotte automobile, il apparaît judicieux de négocier les termes contractuels au moment de la signature, puis à chaque réévaluation annuelle.

C’est l’occasion parfaite pour se voir proposer une garantie différenciée selon l’ancienneté du véhicule, ou encore une multirisque professionnelle sur-mesure… mais aussi de comparer les offres auprès de la concurrence !

TOP